• 5 listes pour la succession à 25 ans de mandature Bernard Soulet

     Une certitude : nous avons pu remarquer qu'il y a des valeurs/des compétences, plus ou moins, dans toutes les listes. Il est bien dommage , pour la gestion d'une commune, que nous perdions ces bonnes valeurs - grandes et volontaires pour servir le bien commun - par le simple jeu des élections par listes entières sans possibilité de panachage . Pour plusieurs postes essentiels (bien que tous le soient), pour la culture, pour l'urbanisme et pour les finances le sort est cruel quant à la perdition engendrée. Les élections sont démocratiques et il ne s'agit pas de les remettre en question, mais sans doute une phase préparatoire devrait être imaginée/organisée - comme des premières ?- afin de repérer ces valeurs et tenter d'aboutir au résultat le plus favorable pour la collectivité. Autrement dit, faudrait-il corriger un peu cette simple méthode de liste, où,  il faut bien l'avouer, on est quelque peu réduit/conduit à ratisser pour mobiliser des volontaires jusqu'à  atteindre le nombre de représentants imposé.  Il ne s'agit pas, bien entendu, de rejeter le plus modeste/le plus humble parmi nous - ne soyons pas élitistes - mais il y a sans doute à réfléchir/ à méditer : aujourd'hui, plus que jamais, les rudes et nombreuses difficultés  sont exigeantes en terme de capacité d'analyse et de proposition. L'idéal serait d'avoir les meilleurs dans chaque secteur. Comment faire pour ne pas les éliminer ? Comment tendre vers le meilleur résultat au bénéfice de tous ? A bon entendeur, salut.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :